Suivre un cycle MBSR : pour quoi?

be-511557_1920

-pour apaiser son mental

-pour sortir de cette sensation d’impasse

-pour travailler sur ce monde des pensées  qui nous enferme dans des comportements automatiques

-pour profiter de l’instant présent, là maintenant

-pour prendre soin de soi

-pour développer sa capacité de bienveillance envers soi et les autres

-pour apprendre à dire non

-pour apprendre à accueillir ses émotions

– pour donner du sens à sa vie

-pour être en accord avec ses valeurs, ses besoins

-pour aller toucher ses ressources intérieures

-pour ne plus subir mais  devenir l’acteur  principal de sa vie….

Et pour toutes les raisons qui sont les vôtres et qui sont si justes

Le cycle de méditation de pleine conscience de 8 séances pourra vous apporter une aide

be-2009201_1920

En 1979, le docteur en biologie moléculaire, Jon Kabat Zinn, élabore un protocole de gestion du stress basé sur la méditation

Grâce à des nombreuses études hospitalo-universitaires, il a pu établir l’efficacité de cette méthode non seulement sur le stress, mais aussi sur d’autres maladies psychosomatiques, la douleur chronique et les troubles du sommeil, les rechutes dépressives.

Dans notre quotidien, nous sommes piégés par notre comportement focalisé sur le négatif, les ruminations… etc

La pratique de la méditation de pleine conscience  nous aide à nous défocaliser de ce négatif en nous ouvrant aux autres perceptions, sensations sans se laisser prendre par notre mental. Nous pouvons ainsi mieux nous ressourcer et être plus efficace dans notre quotidien.

En développant nos perceptions sensorielles et corporelles, nous devenons moins prisonnier de nos pensées et favorisons l’émergence du sentiment de bien-être, voire du bonheur.

La pratique de la méditation de pleine conscience nous ouvre de nouveaux espaces pour nous installer en conscience dans l’instant présent .

La méditation nous permet de nous libérer d’un but à atteindre, d’un résultat générateurs de stress, d’anxiété. Elle permet d’être en relation avec sa propre expérience en étant pleinement présent à nos pensées, nos sentiments nos sensations corporelles et ainsi nous permet la liberté du choix pour aller vers une action adaptée.

 

« La méditation n’est pas une fuite mais une rencontre sereine avec la réalité » Thich Nhat Hanh .

 

dance-4052847_1920

Nuit étoilée

Bien dormir : se reconnecter à soi !

Qui n‘a jamais rencontré des difficultés à s’endormir dans une période de sa vie ?

  •  99% des gens  qui se disent stressés évoquent des troubles du sommeil…Ciel soir
  • 15 % des français sont insomniaques, 25 à 30%  évoquent des troubles du sommeil ayant des répercussions importantes dans leur quotidien.

La première réponse à  ces troubles est la prise de médicaments. 1 utilisateur sur 2 consomme deux médicaments associés pour s’endormir.

Pourtant, le somnifère perturbe le besoin naturel de sommeil ; il altère sa qualité et sa durée. On descend moins facilement dans le sommeil lent et profond, qui est pourtant le sommeil de la régénération cellulaire et de la récupération.

Une fatigue chronique s’installe malgré le somnifère : on dort  mais on ne se répare pas ce qui entraine une dépendance au médicament . Lors de l’arrêt du somnifère on assiste souvent à une augmentation de l’insomnie.

Les causes de cette dette de sommeil sont multi factorielles. On peut noter en outre :Coucher soleil lune

  • une baisse de la dépense physique  avec moins de fatigue physique
  • une « ultra connexion » , ordi, portable…. Qui maintient un niveau d’éveil et qui retarde l’endormissement. On rate alors son heure d’endormissement et donc un cycle, voire deux cycles de sommeil.
  • Cette ultra connexion coupe souvent la personne des signaux d’endormissement : yeux qui piquent, bâillement, sensation de froid, relâchement musculaire.

La sophrologie aide à retrouver l’accès à ses sensations, à sa corporalité et ainsi à monter dans le train du sommeil quand il arrive en gare.