Stress

Le stress n’est pas une notion nouvelle de notre société puisqu’on en parlait déjà sous l’Antiquité.

Il est devenu la maladie du siècle : en Europe, plus d’un salarié sur 5 déclare souffrir de problèmes de santé notamment liés au stress professionnel ( INRS Avril 2012). En France, un salarié sur 6 estime que sa santé est affectée par des situations professionnelles.

Le stress a pour fonction de rétablir un équilibre rompu par des stimulations extérieures.

Ainsi, en tant que réponse à une sollicitation de l’environnement, il demande une adaptation au changement.

Il a, au début, un aspect positif et indispensable à la vie. Mais il a pris dans notre culture une connotation beaucoup plus négative, et devient la cause primaire de nombreuses maladies psychosomatiques et de leurs nombreux symptômes.

Hans Selye  le stress décrit comme le « syndrome général d’adaptation » qui évolue en 3 phases : alarme, adaptation, phase de décompensation.

  1. ALARME : première réaction du corps : réaction de survie, mobilisation des forces défensives .
  2. RESISTANCE : se met en place si les facteurs stressants perdurent ; c’est l’ensemble des réponses biologiques qui permettent d’endurer l’épreuve dans le temps.
  3. PHASE D’EPUISEMENT : elle intervient quand les capacités d’adaptation sont épuisées : c’est le BURN OUT

Je vous propose des outils  en sophrologie  qui prennent en compte la personne dans sa totalité.

  • Techniques de respiration : savoir utiliser son souffle pour rétablir l’équilibre perturbé par un stress. Agit directement que la 1ère conséquence d’un stress : respiration saccadée et superficielle
  • Des techniques de repérage des tensions physiques avec la capacité de les éliminer
  • Des pratiques pour évacuer des éléments négatifs comme la frustration…
  • Des exercices  pour développer la capacité d’écoute de soi même et de ce qui est bon pour soi

Les bénéfices de la sophrologie

  • Savoir reconnaître comment le stress se manifeste, être à l’écoute de son corps et alors rejeter ce qui nous embarrasse.
  • Apprendre à renforcer sa capacité de résistance au stress par des techniques de récupération.
  • Prendre  du recul, savoir lâcher-prise.

La sophrologie permet d’amortir l’impact émotionnel du stress et, en abordant les valeurs et les capacités de l’être, agit sur l’existence même de la personne.